Comment choisir un fer à repasser ?

comment choisir un fer à repasser ?

Pour repasser, on peut hésiter entre un fer à repasser et une centrale vapeur. En général le fer à repasser est vu comme l’appareil simple et plus facile à manipuler. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut acheter le premier modèle qui se présente à vous. En effet, un fer à repasser, cela se choisit également avec soin si on veut faire un achat durable et pratique.

Voici donc les différents éléments qui permettent de faire un comparatif sur les fers à repasser pour déterminer lequel sera le meilleur produit pour vous et votre quotidien.

Un fer à repasser avec ou sans vapeur

Ce premier choix peut en surprendre plus d’un tellement la vapeur est associée au repassage. Pour autant les fers à repasser fonctionnaient initialement sans vapeur et nombreux sont les modèles qui n’intègrent toujours pas cette option. C’est alors la semelle du fer qui permet le repassage.

Attention, si vous optez pour un fer à repasser avec diffusion de vapeur, il faut prendre le temps de vérifier le débit vapeur proposé. En effet, il est possible que le débit soit absolument anecdotique. On paye alors un appareil plus cher, mais sans en bénéficier pour repasser plus vite. Ne prenez pas un fer à repasser à moins de 30 g/min de débit, car ce serait alors un défroisseur comme le montre le tableau ci-dessous.

AppareilDébit vapeur disponible
Défroisseur vapeur20 à 40 g/min
Fer à repasser30 à 100 g/min
Centrale vapeur90 à 600 g/min (grâce à la fonction pressing)
 

La puissance incluse

Le débit vapeur évoqué ci-dessus est un premier point de comparaison pour évaluer la puissance d’une centrale vapeur. Il faut également prendre en compte la puissance électrique en watts (en savoir plus sur le nombre de watts minimum pour un fer) et le temps de préchauffage.

Le préchauffage est plus long quand il y a de la vapeur, mais il ne doit tout de même pas dépasser 2 minutes, sinon l’appareil donne l’impression que l’on perd son temps.

Vérifiez également les réglages de puissance inclus :

  • variateur de température selon les tissus ;
  • mode eco et mode boost ;
  • vapeur continue ou à la demande ;
  • vapeur automatique suivant le mouvement du fer ;
  • etc.

Un fer à repasser avec ou sans fil

C’est en 2012 que Calor a innové en proposant le premier fer à repasser sans fil (source). Cela reste encore un mode de repassage très occasionnel que peu de marques proposent. Mais c’est intéressant de savoir que cela existe, en particulier quand on est ambidextre et que l’on aime pouvoir changer le fer de main suivant le sens dans lequel le vêtement à besoin d’être repassé.

Il faut savoir que ce genre de fer à repasser ne fonctionne pas avec une batterie classique. Il ne s’agit pas de charger l’appareil entre chaque séance de repassage. Le chargement se fait entre chaque vêtement, c’est-à-dire qu’il est indispensable de reposer le fer sur son socle pendant le pliage du linge et le temps d’attraper le vêtement suivant.

Une prise en main ergonomique

L’absence de fil électrique est un élément qui permet de repasser plus facilement, mais ce n’est pas le seul.

Le poids total du fer est à regarder systématiquement, car il peut y avoir de grands écarts entre les références. Ainsi certains modèles ne pèsent que 900 grammes tandis que d’autres pèsent 1,5 kg. En général, quand on consulte les avis en ligne, on se rend compte que les utilisateurs de fer à repasser préfèrent ne pas dépasser 1,2 kg.

La position de la gâchette pour la vapeur, la matière de la poignée, la présence d’un système de rangement pour le cordon électrique sont autant de petits éléments qui vous simplifieront le repassage et vous permettront de gagner du temps.

Le réservoir d’eau est le dernier point à vérifier, en particulier son remplissage. En effet le réservoir est rarement amovible sur un fer à repasser, il doit donc avoir une ouverture suffisamment large pour le remplir aisément.

La semelle

En général, toutes les marques annoncent une semelle résistante aux rayures et avec une bonne glisse. Il est nécessaire de lire entre les lignes et de consulter les avis pour se faire une opinion plus précise.

Il est facile de se faire une idée sur la qualité de la diffusion de la vapeur (les ouvertures sur la semelle sont-elles vraiment réparties sur toute la surface) et sur la glisse (la pointe est-elle vraiment pointue).

Solution anti-calcaire

Dès que le fer à repasser utilise de la vapeur, il faut envisager une solution de prévention ou d’entretien du calcaire. En effet, quand l’eau chauffe, le calcaire se durcie et forme des plaques qui peuvent complètement boucher l’appareil.

Certaines marques proposent sur leurs meilleurs appareils une solution anti-calcaire. Mais cela reste rare et la solution en question est souvent plus marketing que pratique. Il faut donc lire en détail de quoi il s’agit et prévoir tout de même de détartrer le fer à repasser régulièrement.

La marque

L’un des derniers critères qui méritent que l’on s’y arrête est la réputation de la marque. En général cela n’englobe pas que la qualité des produits, mais également l’accès au service après-vente, la durée de vie moyenne, la possibilité de réparer, la durée de la garantie, etc.

Ainsi Rowenta a un très bon service client, Polti propose une extension de garantie gratuite contre les effets du calcaire, Philips propose une forme très pointue sur ses fers, Calor varie les solutions anti-calcaire, etc. Nous vous proposons un dossier strictement sur les marques de fer à repasser pour vous aider.

Conclusion

Bien sûr il est possible d’acheter un fer à repasser sans se poser toutes ces questions. Dans ce cas-là, nous vous conseillons de privilégier une marque fiable et un produit milieu de gamme (c’est-à-dire avec un prix moyen) pour augmenter vos chances d’être satisfait.

diam massa tempus Donec nunc ultricies amet, nec dolor ut vulputate,